Dôme,  Mon matériel

Le dôme : pour un effet semi-submergé

Vous avez déjà peut être vu ces magnifiques et étonnantes images mi-eau, mi-air, dévoilant par exemple une splendide tortue sous un voilier. Alors si vous aussi vous avez envie de créer un rendu unique, inutile d’essayer pendant des heures avec juste votre caméra dans l’eau. Il vous faut un accessoire pour cela : le dôme.

 

Cette demi-sphère établit la distance nécessaire entre la surface de l’eau et la lentille de la caméra de manière à obtenir une image nette (c’est purement des lois d’optique).

Le dôme permet également d’atténuer les effets de réfraction et de distorsion des images de votre caméra sous l’eau pour un rendu encore plus réaliste ! C’est l’accessoire parfait non ?

 

Comment choisir son dôme ?
‾‾
‾‾

Le dôme s’achète généralement sur internet. Mais avant de valider votre commande, je vous conseille de bien vérifier les trois points suivants :

  • La compatibilité avec votre caméra : les dômes sont généralement conçus pour les GoPro et décrivent clairement pour quels modèles ils sont compatibles. Néanmoins, si vous avez un autre modèle de caméra et que vous aussi vous voulez créer des images hors du commun, vous pouvez toujours vérifier :
    • Les Tailles / dimensions : le dôme doit épouser votre caméra afin de le maintenir et garder une image nette. Vérifiez bien que le dôme que vous avez vu correspond aux dimensions de votre modèle de caméra, sinon cherchez encore un peu vous finirez par trouver le bon. Ce n’est pas le choix qui manque !
    • Le positionnement du déclencheur : pour prendre une photo/vidéo en appuyant sur le bouton, une fois la caméra installée dans le dôme, dans sa coque étanche.
  • La présence d’une dragonne comme celle-ci 🔍,
  • L’étanchéité du dôme et jusqu’à quelle profondeur.

J’ai actuellement un dôme depuis 2017 de la marque Telesin, comme celle-ci 🔍, et il m’accompagne toujours depuis 2018.

 

Comment entretenir son dôme ?
‾‾
‾‾

  • Faire attention aux rayures :
    • Le ranger dans un pochon ou un sac de rangement (je vous précise le sac à dos que j’utilise juste ici),
    • Eviter de le déposer sur une surface granuleuse : sable, cailloux…
  • Rincer le pour éviter la rouille : après chaque utilisation dans l’eau salée. Pour cela, il suffit de le passer sous l’eau claire, en insistant bien sur les éléments visés ou mobiles.

 

 

Comment utiliser son dôme ?
‾‾
‾‾

  • Mettre impérativement la dragonne, toujours toujours toujours ! Cela vous évitera la très mauvaise surprise de voir votre caméra sombrer dans les profondeurs. Certains dômes possèdent même une poignée servant de flotteur.
  • Nettoyer la vitre : des saletés ou gouttes d’eau sur l’écran viendrons inévitablement gâcher votre vidéo, alors pensez à bien nettoyer la vitre :
    • En l’essuyant tout simplement, sans la rayer),
    • Avec de la saline (comme sur les masques de plongée) pour éviter que l’eau ne colle,
    • En utilisant un produit déperlant / anti-goutte comme celui-ci 🔍 qui permettra de faire ruisseler instantanément les gouttes d’eau sur la lentille de la caméra ou du dôme (200 mL est largement suffisant). Je n’ai pour le moment pas encore investi dans ce produit. Néanmoins, j’ai eu l’occasion de le tester lors d’une session canyoning en Guadeloupe, donc plusieurs heures dans l’eau, c’était parfait ! Aucune goutte n’est restée sur l’objectif et surtout plus aucune question à se poser quant à la propreté de l’écran.
  • Privilégier les eaux calmes et claires pour avoir un rendu net sous l’eau.
  • Être patient et tester : Immortaliser dans un milieu aquatique, en perpétuel mouvement n’est pas si évident. C’est même souvent de la chance, alors amusez-vous, testez, créez !
  • Faire attention à la luminosité : Evitez de filmer face au soleil mais plutôt de biais, vous éviterez ainsi les reflets.
  • Le tenir bien fermement & avoir des mouvements lents : Avec les vagues vous aurez tendance à être déstabilisé, emmené à gauche, à droite. Alors tenez votre dôme bien fermement et perpendiculaire au niveau de l’eau.

 

> CONSEIL < Pour une vidéo plus agréable à regarder et un rendu professionnel, assurez vous de faire des mouvements lents et contrôlés. Je ne compte même plus le nombre de vidéos totalement inexploitables au début, à cause d'un mouvement de mon bras trop brusque. Et surtout, je ne m'en rendais pas compte ! Cela s'explique tout simplement par le fait que, dans l'eau, vos mains servent à nager mais dans notre cas, aussi à filmer. Alors maîtrisez vos mouvements et privilégiez vos jambes pour vous déplacer dans l'eau en filmant.

 

N’hésitez pas à dire en commentaires si vous avez d’autres astuces pour filmer. N’hésitez pas non plus à me poser vos questions, j’y répondrai avec plaisir.

Alors,  prévoyez-vous d’immortaliser votre aventure et faire saliver vos propres ? ✈︎

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.